Avis Express : Le Festival des Assassins (FFXV)

Pourquoi se charger d’assassiner FFXV quand ses développeurs le font très bien tous seuls ?

Ce dernier contenu, plus chargé en sous-entendus promotionnels et donc doublement gratuit à dessein, offre au moins une perspective travaillée pour ce qui est de l’ambiance. La bonne retranscription de l’essence d’une partie d’Assassin’s Creed est évidente et en apparence de qualité, bien qu’il ne faille pas mélanger pastiche de qualité et parodie peu ragoûtante.

La notion de culture (et par là, de monde crédible) qui devait transpirer par tous les pores de Final Fantasy XV souffre à nouveau d’une justification historique interne sortie (bien prévisiblement sur ce coup) de nulle part, qui justifie ensuite une escale sortie de nulle part et donc une péripétie particulièrement douteuse dans le contexte théoriquement dramatique de l’épopée du prince du Lucis.

Nouvelle couche, encore plus annexe que le reste des contenus ajoutés jusqu’ici certes, et qui sous couvert de la gratuité et de l’extension de la durée de vie pour qui veut y consacrer innocemment du temps prétend pouvoir faire vivre l’héritage de la vision des développeurs. Et la vision, c’est bien ça le problème. Après une salve de correctifs et ajouts qui auraient été tolérés dans la mouture finale comme partie réfléchie de l’expérience principale, les contenus additionnels payants comme gratuits témoignent encore et toujours du manque de cohérence du projet.

On le sait à présent, FFXV ne se soucie guère de la cohérence de ses trames narratives et de son univers, mais le travestissement publicitaire élevé au rang de noble exercice est d’autant plus gênant alors que sévissent en parallèle des déclinaisons qui ne cherchent plus tant à raconter quelque chose mais seulement à « parler » à tous types de joueurs pourvu qu’on finisse par y laisser une piécette et une larmichette.

 

PS : Pourquoi perdre son temps à étudier minutieusement les qualités et défauts de la réalisation quand le fait même de savoir que ça existe et que ça demande autant de travail que pour l’un des insipides chapitres du jeu principal est une insulte ?

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s